• La météorologie repose sur l’observation régulière des phénomènes météorologiques et sur les lois qui régissent les gaz de l’atmosphère, leurs changements d’état et leurs mouvements. Les principaux facteurs observés sont la pression atmosphérique, la température, l’humidité, le vent, les précipitations et les nuages.
  • Les mouvements de l’atmosphère sont dus à la variation, suivant les latitudes, de l’énergie reçue par la Terre ou que la Terre cède par rayonnement. En moyenne, au cours de l’année, la différence entre l’énergie gagnée par l’ensemble Terre-atmosphère et l’énergie perdue par rayonnement est positive au sud du 38e parallèle et négative au nord. Au-delà du 70e parallèle, le bilan est négatif tout au long de l’année, tandis que dans les régions équatoriales et tropicales, il est positif en permanence. L’air a tendance à se déplacer des régions où la pression est élevée (anticyclones) vers celles où la pression est plus faible (dépressions). Cependant, la rotation de la Terre dévie tous les mouvements qui se produisent à la surface du globe. Dans l’hémisphère Nord, le vent souffle dans le sens des aiguilles d’une montre autour des anticyclones et dans le sens inverse autour des dépressions; ce mouvement est inverse dans l’hémisphère Sud. La circulation de l’atmosphère dépend de la distribution moyenne de la pression sur le globe, qui s’établit ainsi: une zone de hautes pressions (anticyclones), assez peu marquées, dans les régions polaires; une zone de basses pressions relatives (dépressions) dans les régions tempérées; une zone de hautes pressions subtropicales; une zone de basses pressions équatoriales.
  • À ce schéma correspond une composante moyenne des courants atmosphériques, comportant: des vents à composante E.-O. dans les régions polaires; des vents à composante O.-E. dans les régions tempérées; des vents à composante E.-O. dans les régions intertropicales. La zone de basses pressions équatoriales subsiste toute l’année, ce qui explique la permanence des vents alizés. Les échanges thermiques entre les régions chaudes et les régions froides du globe s’effectuent grâce à de gigantesques tourbillons qui prennent naissance dans les régions tempérées à la rencontre des vents d’origine polaire et des vents d’origine tropicale, créant ainsi une série de fronts froids et de fronts chauds. L’observation des phénomènes météorologiques au moyen des satellites a permis de faire considérablement progresser la connaissance de ces phénomènes et d’augmenter ainsi la durée sur laquelle la prévision du temps peut s’effectuer. Les renseignements fournis par la météorologie, qui fait un grand appel à l’informatique et à la télétransmission de données, sont indispensables à toutes les entreprises dont l’activité dépend des conditions météorologiques (aviation, marine, agriculture, travaux publics, services hydroélectriques, etc.).
  • Devant la complexité qui est de prévoir la météo à court terme ou à 5 jours voire plus, il faut tout d'abord enregistrer un historique, puis de là extrapoler les données afin de deviner quelles seront les mesures à venir. Ce site dans un premier temps a donc pour vocation de recueillir et de stocker les données puis de les afficher. A partir de là, des calculs prévisionnaires seront établis et réétalonner selon les changements observés.
  • Ce site a donc pour vocation d'établir sur un plan local qu'est la ville de Magny-en-Vexin, une estimation de la météorologie à venir, mais avant tout d'afficher l'Historique des données.

 

| Accueil météo | Introduction | Notre équipement | Les définitions | Les signes météo |
| L'historique des données météos | Nos prévisions | A propos |

| Actualités | Activités | Historique | Plan de la ville | Météo | Le canton | Les transports |
| Les villes jumelées | Liens divers | Contactez - nous |
Accueil www.AVRfrance.com


Mise à jour: lundi, 7 janvier, 2008 13:24