La station météorologique Oregon WMR 928 est un ensemble d'éléments permettant de recueillir et d'émettre les données vers un récepteur centralisé, lui même connecté à un ordinateur.

Le capteur radio "anémomètre" permet la capture de la vitesse et de la direction du vent. Le capteur radio "pluviomètre" recueille la quantité de pluie en millimètre. Enfin le capteur radio extérieur, "l'hygromètre", permet à la fois de recueillir la température, mais aussi la pression atmosphérique en hectopascal. Chacun de ses appareil émet par fréquence radio l'ensemble des données recueillies vers le capteur radio interne, un petit boitier électronique qui emmagasine les informations sous une forme binaire, structurée. Une connexion série (RS 232) permet de relier ce récepteur internet à l'ordinateur. Le logiciel PC Weather Station installé et lancé sur l'ordinateur personnnel interroge périodiquement ce capteur afin de télécharger et d'enregistrer dans un fichier les données. Il permet également de les afficher sous forme graphique et d'établir une prévision météo à court terme.

Un développement interne a été nécessaire pour lire les données du fichier interne généré par le logiciel météo afin de les enregistrer dans une base Microsoft Access 2000. Le choix de cette base s'explique par le fait que nous n'avions besoin que de stockage. Ainsi régulièrement ce petit développement permet régulièrement de charger les données météo puis de les transférer vers notre base de données.

Enfin une autre application, également développée en interne, a pour rôle d'extraire les données de la base de données puis de les interpréter afin de pouvoir générer les fichiers de l'historique des données météos, sous forme d'une moyenne annuelle, puis mensuelle, puis enfin journalière, et ce après de nombreux calculs de moyenne, de minima et de maxima, et récemment du calcul de l'Humidex. Cette même application, une fois les données calculées et les fichiers générés, permet de mettre sur notre site Internet toutes ces informations au moyen du protocole de transfert de fichier (F.T.P.).

Ce processus complexe qui consiste à recueillir depuis l'extérieur toutes les données météorologiques et à les transformer pour les mettre à disposition sur notre site Internet est le fruit d'un travail conséquent. Conséquent car il nécessite des compétences d'interprétation des données climatiques, de connaitre la définition des termes employés par les professionnels, et enfin des compétences informatiques en matière de programmation C++ (langage utilisé pour le recueil des informations) et du langage Visual Basic (langage utilisé pour la lecture de la base de données et la générations des fichiers puis du transfert F.T.P.). Deux ordinateurs sont utilisés, l'un pour collecter les données, le second, plus puissant, pour traiter les données et les mettre en ligne sur notre site.

A titre d'information, voici quelques exemples qui vous montreront l'ampleur du travail et des données à traiter:

  • Un recueil des données météorologiques toutes les 5 minutes, soient 288 recueils par jour. A chaque recueil effectué, une structure est enregistrée pour chacun des paramètres météorologiques: vitesse du vent, direction, température, pression, pluviométrie, soient 5 structures contenant des valeurs à chaque récupérations. Au total 5 x 288 = 1440 structures journalières sont ensuite transférées vers la base de données. Au total depuis le 26 mai 2001 : structures.
  • La mise en ligne de ces informations, nécessite un fichier pour chaque jour généré. Chaque fichier html pour la mise en page est associé à un fichier XML de données, ce qui représente depuis le lancement de notre météo (le 26 mai 2001) plus de fichiers sans compter les fichiers mensuels et le rapport annuel, pour une taille supérieure à 30 Moctets.
  • La base de données Access après 2 ans d'enregistrement, a une taille supérieure à 27 Moctets avec plus de 380 000 lignes. (soit presque 2 millions de structures déja collectées).
  • Il faudrait environ plus d'une journée pour générer l'ensemble de la base de données en fichier HTML. Heureusement nous avons optimisé pour que ce travail de génération ne prenne que 30 minutes par jour afin de pouvoir rapidement mettre les informations en ligne.
  • Depuis le lancement le 26 mai 2001, le nombre de requêtes effectives à notre base de données nécessaire est de : . Or ce nombre théorique considère que nous générons chaque jour qu'une fois. Or pour nos moyenne, chaque jours, nous regénérons tout le mois en cours. Ce qui fait que ce chiffre théorique doit être multiplié par 30 environ pour être plus proche de la réalité, soit requêtes en jours.

| Accueil météo | Introduction | Notre équipement | Les définitions | Les signes météo |
| L'historique des données météos | Nos prévisions | A propos |

| Actualités | Activités | Historique | Plan de la ville | Météo | Le canton | Les transports |
| Les villes jumelées | Liens divers | Contactez - nous |
Accueil www.AVRfrance.com


Mise à jour: lundi, 7 janvier, 2008 13:23